Comment former et animer autrement avec la neuropédagogie

La neuropédagogie lie étroitement sciences et pédagogie. Plus qu’une méthode, l’apport des neurosciences transforme notre vision de l’apprentissage dans un contexte évolutif.
Vous n’avez pas réussi à capter votre audience plus de 10 minutes ? Vos messages n’ont pas été retenus ? C’est normal ! Le monde change… Ah oui, merci, belle découverte !
Nous évoluons dans un environnement plus exigeant où l’efficacité et la rapidité sont de mises. Nous avons-nous même  changé dans une société de l’instantané avec le « biberonnage » aux réseaux sociaux et l’option mode zapping à gogo.
Il est donc primordial de trouver d’autres pistes pour adapter ses méthodes de formation et d’animation de réunion. Comment ? En suivant les capacités du cerveau grâce aux dernières découvertes des neurosciences.

La neuropédagogie ou la science de l’apprentissage

Les découvertes de ces dernières années en neurosciences ont brisé certains mythes. Elles démontrent également comment améliorer l’efficacité de l’apprentissage.

  • Nous pensions utiliser 10% de notre cerveau. C’est faux ! Aujourd’hui la neuro-imagerie prouve que nous mobilisons à chaque instant une grande quantité de régions interconnectés et réparties dans les 2 hémisphères
  • Notre cerveau travaille en continu. Mais seulement 1% de cette activité est cognitive, c’est-à-dire accessible à notre conscience !
  • Il existe différents facteurs qui permettent de renforcer l’efficacité de l’apprentissage : fréquence et durée, repos, droit à l’erreur, jeux…

2 conseils pour former et animer vos réunions autrement

Ces dernières découvertes nous ont permis de valider une démarche que nous suivions de manière instinctive. La neuropédagogie est au cœur des prestations d’Acteurs&Cie.

Nous vous livrons aujourd’hui 2 conseils qui vous permettront d’obtenir des réunions et des formations productives.

1/Rythmer ses réunions et ou ses formations

Le cerveau économise son énergie. C’est une question de survie pour l’organisme. Nous subissons une baisse d’attention dès 15 min.
L’idéal donc serait d’organiser des sessions de travail de 15 minutes puis de marquer une pause avant de reprendre.

Prenez le temps de prendre le temps ! La pause ou la micro sieste avant la reprise de l’après-midi n’ont que des effets bénéfiques.
Vous êtes surpris ? Pourtant la sieste guidée est une pratique que nous mettons en œuvre lors de nos ateliers et qui fait ses preuves Regain d’énergie et d’attention gagnés !

2 /Ancrer la mémorisation et l’apprentissage avec l’émotion et la motivation

Le jeu active favorablement les émotions. Les neurosciences ont démontré que chez l’enfant le jeu facilite la motivation en matière d’apprentissage. Nous entrons alors dans une démarche active et passons à l’action : l’ancrage devient meilleur.
Mais attention, c’est le débriefing qui est la source d’un ancrage réussi. Thiagi propose un process qui répond complètement à ces exigences.

  • Comment vous sentez vous ? : Encourager les participants à prendre conscience de leur ressenti. Cette phase permet d’accueillir les émotions et de préparer les discussions suivantes
  • Que s’est-il passé ? : Permet aux participants de se remémorer les différents événements qui se sont produits pendant l’activité.
  • Qu’avez-vous appris ? : Les participants dressent lors de cette phase une liste des enseignements tirés de l’activité.
  • Quel lien faites-vous avec le monde réel ? : Cette phase invite les participants à mettre en lien avec leur réalité. Elle optimise le fait de retenir l’information. Toute nouvelle connaissance doit être liée à quelque chose que je connais déjà pour être plus facilement assimilable.
  • Et si ? : Cette question pousse les participants à appliquer les découvertes de l’activité à d’autres concepts en présentant d’autres scénarios possibles et donc à se projeter dans une application de leur apprentissage
  • Et ensuite ? : Permet d’envisager les actions pratiques à mettre en lien dans le monde réel

L’expression et la compréhension des émotions à l’issue de l’activité et la mise en perspective dans la réalité activent l’ancrage de l’apprentissage.

Le jeu est au cœur de nos déroulés pédagogiques.
Par sa mise en mouvement, le jeu engage l’émotion et favorise l’interaction (exemple : jeu de rôle). Le prototypage (affiches, lego…) permet par exemple aux participants de découvrir, expérimenter, échanger dans un cadre ludique.

Les émotions et la motivation ont un fort impact sur l’apprentissage.
Quand on parle de motivation, il s’agit surtout de motivation intrinsèque, la quête de sens, l’utilité. On peut exécuter des tâches peu agréables si on connaît leur objectif et pourquoi on le fait.

 

Chez Acteurs&Cie, nous nous appuyons activement sur les neurosciences pour construire des déroulés pédagogiques productifs et performants qui mêlent pédagogie active, entraînement par la mise en mouvement et le rythme (interactivité, pauses actives…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

produrable-sans-fond_petit logotype_arkema logo-guintoli logo-orange1 logo_grdf logo_seb logo_april logo_storengy logo_cic logo_dalkia logo_engie logo_eklya logo_gl-events logo_igs logo_solvay logo_RA logo_lyon logo_groupe-casino logo_eurovia logo_malakoff logo_addeco logo_bonduelle logo_cyrillus logo_suez credit_mutuel-logo blocmarque-seeph-2016 aaa-150x150 caisse d'épargne
Infos légales - Plan de site